LUTH I

2013, Fer, hêtre, ruban de satin et béton fibré. 1,80 X 4 m.
Home / LUTH I

Comme les quatre cordes d’un instrument de musique, quatre rubans de satin. Ils viennent cintrer le bois dans sa longueur. Leur trajectoire est déviée par une pièce de béton faisant office de chevalet, qui repose uniquement par pression entre la rambarde et le plafond.

Cette tension repose sur un système de cales, dont l’une d’entre elles, discrète, est placée sous la porte. L’architecture entière y est convoquée : la porte, mais aussi l’espace vide en face et sous cette mezzanine, qui n’est rien d’autre que la caisse de résonance d’un instrument de musique dans lequel nous sommes.


 Previous  All works Next