LIGNER

2018, impression sur bois, 19 x 11 cm et 59 x 30 cm.
Home / LIGNER

Exposition Battre la ligne, Galerie d’art du Linkin, Perros-Guirec.

Battre la ligne est une expression utilisée en maçonnerie. Elle renvoie à l’action de tracer une ligne en lâchant un cordeau imprégné de craie qui vient fouetter son support. En convoquant le langage technique de la construction pour nommer son exposition, Floriane Pilon s’invite dans un univers masculin pour en détourner les codes et construire un imaginaire alternatif, où la ligne droite révèle des qualités sensibles et matérielles.

La série de dessins exposée à la galerie, intitulée Ligner, présente des compositions réalisées à partir de formes modélisées en 3D, qui sont ensuite imprimées sur des planches de bouleau. L’artiste y convoque un répertoire formel allant du métier à tisser, où les fils de chaîne sont tendus de part et d’autre d’un cadre en bois, à des instruments de musiques traditionnels dont les cordes sont tendues avant d’être frappées, pincées ou frottées. Chaque objet est représenté par une série de traits qui dessine sa structure géométrique. Le jeu des lignes rappelle le cordeau tendu du maçon. (…)

En s’emparant de l’outil numérique pour battre ses lignes, Floriane Pilon cherche à réactiver une autre tradition, celle, empirique et manuelle, de l’artisanat des bâtisseurs, échappant à l’ordre hiérarchique de l’architecture. Battre la ligne, on l’a dit, c’est tracer un trait par une action impliquant le corps. Un geste tout différent de l’acte mental de l’architecte, qui rappelle plutôt les maçons du Moyen Âge lignant les contours de leurs édifices à même le sol, sans plan préétabli, à l’aide de cordes tendues et de gabarits en bois. Battre la ligne, c’est une action de la main avant d’être une vue de l’esprit. »

M.Garnier


 Previous  All works Next