Floriane Pilon

ARTIST
Home / Floriane Pilon

Lives and works in Paris. Former student of École Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy (2014).

I create with space.

Playing with the distances that separate the works from the visitors of the exhibition context allows me to influence their relationships. In this way, my installations influence the experience of a place.

My sculptural practice unfolds in space, often on large scales. It embraces visitors while remaining silent. It is a practice in which abstraction and sobriety predominate. These choices highlight the specificities of a material or a process that remain at the origin of the forms created.

I invest certain craft techniques because they encourage an acute awareness of the body in its engagement with the material. This approach pushes me to develop a form of “empathy” with the material, I then let its logic take precedence over the predefined form as I go against its characteristics.

When I mix craft and industrialized materials, it is with the aim of making feel the charge inherent in each one. The colors present are those of the materials used.

When I manipulate a material, I wonder about its path before it arrived in my hands. This allows me to root it in a context: where it comes from, its formation process, who benefited from it in another environment… History charges it with symbols and humans refine techniques around it. I seize these elements, not always following them to the letter and moving them from context. These deviations allow me to combine several opposites and to go beyond stereotypes.

The integration of ancestral techniques to a minimal and modernist plastic language allows me to question our relationship to time, to emotion, the place of ornamentation and that of digital tools.

“Les œuvres de Floriane Pilon s’arriment par tous les moyens à un espace, à une tradition, à des matériaux (bois, porcelaine, béton, tissu), des textures (velours, soie, papier abrasif) connus pour mieux les mettre
hors jeu. L’installation Luth I (2013) fait par son titre explicitement référence à l’univers de la lutherie. Le bois moulé, cintré à chaud, se voit prolongé par des « lattes » de soie arrimées directement au mur. La course de ces lignes dans l’espace est « cassée », « contre-carrée » par de graciles structures de béton. L’artiste explore les effets de puissantes trajectoires, souvent là pour induire au spectateur de nouvelles façons d’appréhender l’espace, voire « de le consommer ». Un tissu En suspens (2012) maintenu miraculeusement dans le vide suffit à créer une ligne infranchissable, une tension dans l’espace. L’artiste s’agrippe au lieu physiquement par différents points d’accroche, et, plus subtilement, par l’usage de la colophane, une résine employée par les musiciens sur leur archet et les sportifs qui en recouvrent leurs chaussures pour une meilleure adhérence au sol. Ses différentes interventions in situ redessinent la dynamique du lieu, souligne l’élan d’un couloir, crée des moments de ralentissement, d’arrêt. La dureté du mur n’en est que plus réelle. Floriane Pilon l’éprouve en projetant ses rouleaux de terre crue ou en exposant dessus ses frêles moulages de tuyaux d’arrosage. L’artiste mise sur la force des contrastes ; des matériaux soyeux mis en tension, ou des bandes de ponçage saturées de charbon et de colophane à effet velouté (Sans titre I, 2012). Pour sa création à la Graineterie de Houilles, l’artiste concilie une fois de plus les contraires en appliquant la technique de la porcelaine à celle du plissage de tissus à la vapeur (apprise auprès du célèbre artisan parisien Lognon). La répétition des mêmes gestes ancestraux (le tissu est appliqué dans un « moule » en carton) est ici dictée par le poids de la matière, au risque de voir la forme s’affaisser.”

Alexandra Frau, January 2016

CV

2021 : Vacances romantiques de Château Perché, Château du Soudun, Néons-sur-Creuse.
En découdre, curated by Clotilde Boitel, Bureau Art et Recherche, Roubaix.
 
2020 : Vign Art Festival, Epernay. (cancelled covid 19)
Open doors, Poush Manifesto, Clichy.
 
2019 : Festival Art Villes & Paysage, collective exhibition, Les Hortillonnages, Amiens.
Souffler n’est pas jouer, collective exhibition, curated by Aurélie Barnier, Galerie du Haut Pavé, France.
Bâti, solo show, Ecole Municipale Claude Poli, Champigny-sur-Marne.
 
2018 : Festival de l’Estran, collective exhibition, Côte de Granit Rose, Bretagne.
Battre la ligne, solo show, Galerie d’Art du Linkin, Perros-Guirec.
Festival Horizons, collective exhibition, Massif du Sancy, Auvergne.
 
2017: Recouvrées, Collective exhibition, Castel Coucou, Association, former synagogue, Forbach, France.
Concours International de Création en Porcelaine, collective exhibition, Limoges, France.
 
2016: 10ème Biennale de la Jeune Création, collective exhibition, Centre d’Art de la Graineterie, Houilles, France.
 
2015: Recto/Verso, collective exhibition and auction at Fondation Louis Vuitton, Paris.
Ecluses, Soloshow, Art Club artist-run space, Paris.
 
2014: Scène parisienne, collective exhibition, at Samuel Lallouz Gallery, Montréal, Canada.
 
2013: Collective exhibition at la Parole Errante, Montreuil, France.
Plug-in, collective exhibition, at Château de la Roche-Guyon, La Roche Guyon, France.

2021 : Résidence-mission, fédération of municipalities 7 vallées, Hauts-de-France.
 
2020 : Résidence-mission, fédération of municipalities Osartis-Marquion, Hauts-de-France.
 
2019 :  Pâtissez-Tapissez ! residency, as part of Création en cours program organized by Les Ateliers Médicis, Ecole primaire Lou Malhoulet, Le Pouget, Hérault, France.
Residency around the theme Fluttering, Ecole Claude Poli, Champigny-sur-Marne, France.
 
2017 : Residency around the theme Paper, Castel Coucou Association, former synagogue, Forbach, France.
 
2016 : Residency in the Raynaud’s studio, Saint-Junien, France.
 
2015 : Residency at Art Club artist-run space, Paris.